Dans un contexte de crise du marché immobilier privé, un chiffre d’affaires en progression

Dans un contexte de crise du marché immobilier privé, un chiffre d’affaires en progression

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
MAI 2024

Rabot Dutilleul affiche pour 2023 un chiffre d’affaires de 350 M€, en progression de 7% par rapport à 2022. Le groupe a su évoluer dans un contexte de crise économique profonde du marché de la promotion immobilière privée (arrivée du ZAN, taux d’intérêt élevés, inflation des coûts).
Rabot Dutilleul vise pour 2024 un chiffre d’affaires à nouveau en progression grâce à son positionnement sur les marchés porteurs. Cette ambition et cette confiance s’expliquent par le choix d’une stratégie actée il y a trois ans et qui porte aujourd’hui ses fruits. Le groupe s’est davantage tourné vers les activités de rénovation énergétique, de réhabilitation lourde (avec ou sans changement d’usage), de contractant général, et de montage immobilier ; l’entreprise a réinventé ses offres pour les adapter aux marchés d’avenir et a su s’appuyer sur ses points forts notamment son ingénierie intégrée.

Le groupe Rabot Dutilleul se projette sur le temps long sur l’ensemble de ses activités
Le groupe, dont l’activité se répartit pour 2/3 en France (Hauts-de-France, Ile-de-France, Grand Est) et 1/3 en Belgique (Bruxelles) dispose d’un carnet de commandes bien rempli et bien orienté (projets long terme à forte valeur ajoutée) qui permet de se projeter sereinement avec des projets à réaliser sur les trois années à venir.

Une maîtrise des risques en montage immobilier
En 2023, le groupe a contenu le développement de ses activités de montage, en maîtrisant les risques liés aux programmes immobiliers dans un marché très dégradé. En particulier, Rabot Dutilleul a fait le choix de se concenter sur des projets pré-vendus à des investisseurs ou à des clients utilisateurs.

Toujours plus de conception-construction
Cette activité s’appuie sur une équipe de managers de projet étoffée et expérimentée. Le groupe s’est orienté vers plus de contrats en conception-construction, pour être le plus en amont possible de la chaîne de valeur et des opérations, et pour avoir le plus d’impact possible sur la décarbonation des projets. Les opérations de montage de conception-construction ou en contractant général représentent déjà près de la moitié du chiffre d’affaires du groupe.

Toujours plus de réhabilitation pour atteindre nos objectifs de décarbonation
Pour augmenter son impact sur la décarbonation du secteur, Rabot Dutilleul met à disposition son ingénierie sur les projets de rénovation énergétique et réhabilitation lourde.
C’est l’un des axes de la trajectoire bas carbone de l’entreprise pour 2030 qui doit mener l’entreprise à réduire son impact carbone de 30% par rapport à 2021. A cet horizon, l’entreprise projette également d’appliquer ses solutions bas carbone dans la majorité de ses chantiers de construction neuve.
Rabot Dutilleul entend ainsi jouer un rôle de pionnier sur ses territoires en formant ses équipes (pour comprendre et agir), en mesurant le résultat de ses actions, et en publiant sa méthodologie et ses résultats.

Des mises en opérations à Arras, Lille, Paris, Bruxelles …
Au niveau des nouveaux projets, le groupe a démarré récemment le chantier du centre pénitentiaire et de réinsertion INSERRE à Saint-Laurent-Blangy près d’Arras pour l’APIJ, et celui de la Bibliothèque Universitaire à Villeneuve-d’Ascq pour l’Université de Lille (2 opérations en conception-réalisation).
Des chantiers significatifs sont également en cours en Ile-de-France comme le siège régional de Vilogia à Montrouge, à Bruxelles avec les ensembles de bureaux Luxia pour AXA et Marnix pour ING, ou encore à Lille avec le vaste chantier du Campus de l’Icam.