Actualités

Stage partagé : 4 jours en entreprise, et le vendredi en association

En partenariat avec la start up Vendredi, Rabot Dutilleul propose à ses stagiaires de partager leur temps entre entreprise et association.

C’est une première au sein du groupe de BTP. Depuis juillet, Clara Noetinger, jeune étudiante de l’Essec, partage son temps entre Rabot Dutilleul où elle effectue un stage en tant que chargée de missions développement durable, et la Cravate Solidaire, une association qui propose du coaching professionnel pour réussir son entretien d’embauche. Un stage partagé à l’initiative de Rabot Dutilleul qui voit dans cette démarche l’occasion d’attirer de nouveaux talents, tout en renforçant son engagement sociétal à travers un mécénat de compétences.

 

UNE DOUBLE EXPÉRIENCE POUR DÉVELOPPER DAVANTAGE DE COMPÉTENCES

Quatre jours en entreprise et un jour au service d’une association pour une mission d’intérêt général, tel est le principe du stage partagé. Lancée par la start-up Vendredi, cette démarche innovante a rapidement convaincu le groupe de BTP Rabot Dutilleul qui a choisi de l’intégrer au recrutement de ses stagiaires. Depuis juillet, en complément des missions qu’elle effectue pour l’entreprise, Clara Noetinger se rend ainsi une fois par semaine dans les locaux de la Cravate Solidaire pour effectuer le suivi de personnes ayant bénéficié d’un coaching professionnel. Un moyen pour elle de développer de nouvelles compétences et d’appréhender des modes de fonctionnement différents entre grande entreprise et structure associative.

Cravate solidaire

« Pour ce premier stage, j’étais très hésitante entre une expérience 100% entreprise et une expérience 100% associative. Le stage partagé m’a permis de combiner les deux. C’est très enrichissant car cela permet d’aborder des problématiques variées et de s’engager »
 

UN CONCEPT INNOVANT AMENÉ À SE DÉVELOPPER CHEZ RABOT DUTILLEUL

Le stage partagé a aussi un intérêt pour Rabot Dutilleul. Engagée depuis longtemps auprès des associations locales, l’entreprise y voit un moyen complémentaire de les accompagner, à travers un mécénat de compétences. Cette démarche représente par ailleurs un point fort pour le recrutement de stagiaires.  « Cela nous permet d’attirer des candidats de profils différents, autonomes et forces de propositions. Notre objectif est ensuite de les faire grandir à travers cette double expérience », explique Saida Mejjouti, Chef de projet développement RH et relations écoles.
Si Clara Noetinger est aujourd’hui la première à effectuer un stage partagé au sein de l’entreprise, Rabot Dutilleul souhaite développer ce concept et devrait proposer prochainement de nouvelles offres sur le site de la start-up Vendredi.

> Consulter le communiqué de presse

Voir d'autres articles

  • A Nanterre, Nacarat signe une VEFA avec l'Institut Léonard de Vinci, financée par La Banque Postale

    À Nanterre, Nacarat signe une VEFA avec l'Institut Léonard de Vinci, financée par La Banque Postale

    Lire la suite
  • Dans une conjoncture complexe, une activité France 2019 en ligne avec les objectifs

    Lire la suite
  • Rabot Dutilleul Construction optimise la gestion de tous ses chantiers avec la suite digitale Resolving

    Rabot Dutilleul Construction optimise la gestion de tous ses chantiers avec la suite digitale Resolving

    Lire la suite
  • Laurent Imbert est nommé Directeur de l'agence Occitanie de Nacarat

    Laurent Imbert est nommé Directeur de l'agence Occitanie de Nacarat

    Lire la suite
Voir toutes les actualités